Chronique : The Air He Breathes de Brittainy Cherry


Résumé 

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n'ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s'extraire du monde. Mais Elizabeth ne l'entend pas de cette façon. Elle sait qu'ils sont tous les deux en miettes et qu'ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. 

C'est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. 

Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Mon Avis 


ALERTE COUP DE COEUR !!!!!
;
J'écris ma chronique quelques jours après avoir terminé ma lecture. J'en suis ressortie toute émue par  toutes les émotions que ce livre à dégagée. Nous allons faire la rencontre de Lizzie et de sa fille Emma, qui tente de faire le deuil de la perte de son mari, et de Tristan, voisin de Lizzie, qui tente de se reconstruire après un drame qui a emporté sa femme et son fils.

Leur rencontre va les chambouler et leur redonner goût à la vie. Si de prime abord, ils se servent l'un de l'autre pour se souvenir de leur amants défunts, ils vont éprouver de vrais sentiments. Lizzie va tenter de sauver Tristan. Il est complètement brisé, On se laisse emporté par l'histoire entre Tristan et Lizzie qui tentent tous les deux de revivre après ces drames.

La romance est forte en émotion, l'auteur réussis à nous faire passer du rire aux larmes. Son Ecriture est fluide et efficace. Teistan est un personnage assez sombre mais petit à petit il va retrouver de la vie en lui grâce à Lizzie et Emma.

Un roman qui va donc traiter de la faire son deuil, de reconstruire sa vie, de souffrance, et d'amour. Bien que la vie nous fait souffrir elle sait parfois nous apporter de jolies choses et je pense que c'est le message qu'il faut retenir de ce livre. Après la pluie vient le beau temps et je trouve que ce proverbe représente bien ce livre.

Les personnages secondaires m'ont bien plu notamment la meilleure amie de Lizzie qui apporte une touche d'humour au récit. Elle est accro au plan d'un soir et elle un vocabulaire assez cru. Il y a un personnage qui m'a beaucoup énervé mais il donne le rythme au roman.

j'ai beaucoup apprécié les références ici et là à la littérature jeunesse notamment à Harry Potter.

C'est l'une des romances les plus émouvante que j'ai pu livre, par moment, notamment lors des retours en arrère du point de vue de Tristan, j'étais tellement émue que je refermais le livre afin de reprendre mes esprits. On ne peut qu'être sensible à ce que ces personnages ont vécus.

Extrait



"Aucune âme sœur ne quitte ce bas monde seule ; elle emmène toujours un morceau de son autre moitié"



"- Rien ne t’oblige à aller bien tout le temps, tu sais. C’est normal de souffrir de temps en temps, c’est normal de te sentir perdue comme si tu avançais dans le noir. Ce sont les mauvais jours qui rendent les bons encore meilleurs."


"On avait tous le droit d'avoir au moins un ou une amie en qui avoir confiance et à qui pouvoir confier ses secrets et ses peurs. Sa culpabilité, son bonheur. On avait tous le droit d'avoir une personne qui vous dirait, en vous regardant droit dans les yeux : " Ne change rien. Tu es parfait, avec tes cicatrices et tout.""


"Ne fuis pas l'occasion d'être heureux à cause d'un accident. Parce que, au bout du compte, il ne s'agit pas de tarots, ni de cristaux, ni de tisanes magiques. Ce n'est pas là que réside la magie. La magie, réside dans les petits moments. Dans les petites attentions, les sourires affectueux, les rires muets. La magie, c'est de vivre l'instant et de s'autoriser à respirer et à être heureux. Mon cher garçon, la magie, c'est d'aimer."





Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique Le langage des Fleur d'Erika Boyer

C’est lundi que lisez-vous ?

C'est lundi que lisez-vous ?